« Madagascar a sa place dans le continent africain dans l’Unite , la Paix et le Progrès. » dixit le Consul Honoraire de Madagascar Grand Ouest, Jérémie Gordien Ravahimanana lors de sa prise de parole en tant président de la 14ème semaine panafricaine à Nantes qui s’est déroulé du 24 au 26 mai dernier.

La Diaspora panafricaine de Nantes en phase avec le Consulat de Madagascar

« Le Centre de Ressources Afrique Loire est depuis 2004 au service des acteurs liés à l’ Afrique dans la région des Pays de la Loire. L’ association autonome et résolument panafricaine mène trois programmes :
– La Formation autour de dispositif de cours à l’ Université Permanente , de l’ appui aux association s, institutions et établissements scolaires ainsi qu’un atelier de recherche sur l’histoire et le patrimoine africain.
– La Médiation crée des synergies entre différents acteurs et porte des projets structurants comme le For Eco pour renforcer les échanges entre l’ Afrique et la région. Aujourd’hui le projet Consulat Panafricain couvé et expérimenté au sein de l’ association va prendre son envol et répondre aux attentes en matière de prestations consulaires.

– L’ Animation participe à la vie locale à travers la co organisation d’évenements collectifs permettant la rencontre , la synergie et la convergence des causes. C’est ainsi que la Semaine Panafrikaine s’inscrit dans l’unité du continent et a déjà les rarissimes honneurs del ‘Union Africaine venue à Nantes en 2009.

La 14e édition est placée sous le thème « racines et mobilités » avec un temps de célébration , un temps de réflexion et un temps d’action.

La présence de Madagascar est particulièrement remarquable depuis plusieurs années au vu de la situation de ce pays qui préoccupe tous les africains . Sur le plan local ,il convient aussi de saluer les efforts de maintient d’un consulat de Madagascar dans ce contexte difficile , un acte encourageant au moment où la diaspora panafricaine s’organise pour améliorer l’ accès aux prestations internationales. Ce consulat qui fonctionne contre vents et marrées est une force collective . », rappelle Thomas BOULI,
Coordinateur du Consulat Panafricain

Share This