DE L’INDEPENDANCE A UN SIECLE D’OUBLI

DE L’INDEPENDANCE A UN SIECLE D’OUBLI

En juin 1917, les premiers contingents US mettent pieds sur la France. Le 26 juin très exactement, les « Sammies » de la First Division débarquent dans la rade de Saint Nazaire, où une base d’aérostats a été aménagée pour accueillir près de 200 000 soldats, 3 tonnes de marchandises et 42 000 chevaux.

Dans leurs bagages, les Américains sont aussi venus avec une partie de leurs cultures, en l’occurrence la musique jazz, le basket-ball et le baseball. Des disciplines qui sont désormais fortement ancrées dans la société française et même au-delà des frontières.
Pour le Grand-Ouest, la Commune de Saint-Viaud a également joué un grand rôle dans ce conflit, puisque c’est sur son sol que la base des ballons dirigeables est implantée. Tout comme la Commune de Paimboeuf, où en 1916 a été construit l’usine d’armements et de produits chimiques destinés à ravitailler les troupes.
Mais dans cette guerre, il n’y avait pas seulement que les soldats qui se battaient aux fronts. Il y avait aussi ceux qui y ont contribué, même dans l’ombre, souvent méconnus du public. Des malgaches ont fait partie de ces « oubliés » de l’histoire.
Affectés dans les usines de produits chimiques destinés à la fabrication d’explosifs, ces ouvriers qu’on appelait « Les travailleurs coloniaux » opéraient dans des conditions difficiles et n’étaient non plus habitués au climat. Quatre de nos compatriotes font partie des victimes de maladie pulmonaire. Ils reposent désormais, au carré militaire du cimetière de Paimboeuf.

26 juin 1917-26 juin 2017. Coïncidence du calendrier ou pas, le Consul Honoraire de Madagascar Jérémie Gordien RAVAHIMANANA a tenu à marquer ce centenaire pour effectuer son devoir de mémoire, envers ces compatriotes morts pour la « mère patrie »

Certes ces victimes étaient « Français », puisque Madagascar était sous protectorat français à cette époque, mais ils étaient toujours malgaches dans leur âme et dans leur cœur. Pour le Diplomate malgache, l’hommage rendu à ces hommes est une façon bien meilleure qu’une autre de célébrer la fête nationale. Le retour de l’indépendance de Madagascar.
Ces hommes ont perdu leur vie, loin de chez eux, loin de leurs proches mais pour une bonne cause : LA PAIX. Cette notion de quiétude a été évoquée par tous les orateurs, tant civils, militaires, que religieux, durant cette commémoration.
Pour sa part, le Représentant malgache a emprunté une pensée de Elie Wiesel pour transmettre son message : « LA PAIX N’EST PAS UN DON DE DIEU A SES CREATURES, C’EST UN DON QUE NOUS NOUS FAISONS LES UNS AUX AUTRES »
Mais pour Jérémie Gordien Ravahimanana, la circonstance lui a offert l’opportunité d’évoquer les relations internationales qu’entretient Madagascar avec les pays partenaires, dont spécialement la France. Un appel a même été lancé pour visiter la Grande Ile, terre naturelle et authentique.
De son entretien avec certaines autorités de cette Région Sud Estuaire, on a appris que des rencontres seront programmées afin de définir, et pourquoi pas de concrétiser, des projets de coopération. Le Maire de St Viaud a même évoqué la possibilité de jumelage avec des Communes à Madagascar.
A analyser ces perspectives, la diplomatie économique semble être sur la bonne voie. Ces initiatives se joignent à la nouvelle orientation prônée par la Présidence de Madagascar, quant aux relations internationales, dont les retombées attendues profiteront largement au peuple malagasy.
Dans le cadre de la célébration du retour de l’indépendance de Madagascar, Le Consul Honoraire du grand Ouest souhaite un « ASARAMANITRA » plein de joie, de bonheur et d’espérance, aux dirigeants et à tous les malagasy, où qu’ils se trouvent.
Le dépôt de gerbe en leur mémoire sur la stèle de Paimboeuf est certes symbolique. Mais le message véhiculé par la première autorité officielle malgache ayant fait le geste, montre que Madagascar n’oublie pas le courage et le dévouement de ces jeunes hommes. Même un siècle après.
Identité de ces infortunés de Paimboeuf :
-RAMASIZANAJATO, 26 ans, mort d’une broncho-pneumonie grippale le 07 février 1918
-RAFOANA, 22 ans, mort d’une maladie (non citée) le 18 avril 1918
-RAKOTOMANGA, né en 1899, mort pneumonie gauche le 08 Mai 1918
-RAMASY, mort d’une congestion pulmonaire le 07 avril 1918

Le Consul Honoraire : devoir de mémoire pour 4 malagasy morts pour la France

Le Consul Honoraire : devoir de mémoire pour 4 malagasy morts pour la France

Avec la commemoration du Centenaire du débarquement des soldats americains à Saint Nazaire au cours de la premiere guerre mondiale le 26 juin 1917, la célébration revêt deux caractères particuliers pour le Consul Honoraire de Madagascar Jérémie Gordien Ravahimanana.

D’un côté, la date du 26 juin est synonyme de Paix, avec la capitulation de l’armée allemande face aux alliés.
 » Cette Paix qui n’est pas un don de Dieu à ses créatures, mais un don que nous nous faisons les uns aux autres » , comme disait Elie Wiesel.

De l’autre côté, c’est sa façon à lui de célébrer le retour de l’Indépendance de Madagascar, en effectuant son Devoir de Memoire envers ses Compatriotes qui ont péri à Paimboeuf pendant cette période sombre de l’Histoire de l’Humanité.

 » Il a souhaité mille voeux de succès aux Dirigeants afin que le Peuple Malagasy vive en harmonie et dans la dignité ».

Un séjour bien rempli

Un séjour bien rempli

Le Consul Honoraire de Madagascar Jérémie Gordien RAVAHIMANANA a séjourné au pays ce mois de Mai 2017

Même en dehors de son cadre habituel, en qualité de Représentant de Madagascar dans le Grand-Ouest-France, Le Consul Honoraire Jérémie Gordien RAVAHIMANANA ne rate jamais l’occasion de positiver ses déplacements, au profit de son pays suivant les lieux et les circonstances.
En visite, privée, dans la Grande-Ile durant trois semaines du mois de mai 2017, il a eu un calendrier bien chargé, avec des programmes tous aussi importants les uns que les autres.
Hiérarchie oblige
Par respect envers sa hiérarchie, il était à son Ministère de tutelle et s’est entretenu avec Le Ministre des Affaires Etrangères ATALLAH Béatrice sur l’environnement, le bilan et les perspectives relatives à sa mission en France.
Pour sa part, le Chef de la Diplomatie malgache lui a rappelé la nouvelle stratégie de son Ministère, qui a désormais opté pour une diplomatie économique, tout en incluant les diasporas locales dans toutes les actions de développement en faveur de Madagascar. La réunion avec toutes les diasporas en octobre prochain sur le sol malgache a également été évoquée par les deux personnalités.
L’entreprenariat au féminin
Comme le séjour du Diplomate malgache coïncide avec la 12 ème édition de la FIM (Foire Internationale de Madagascar)avec la France comme pavillon d’honneur, l’occasion lui a permis de nouer des contacts, de rassurer les opérateurs (surtout venant de la Métropole) que Madagascar est une terre d’investissement. Cet évènement a mis en exergue l’entreprenariat féminin, puisque le phénomène commence à prendre de l’essor.
Collaboration diplomatique
En bon Diplomate, Le Consul Honoraire Jérémie Gordien RAVAHIMANANA n’a pas manqué de rendre visite à son homologue le Consul Général de France à Antananarivo Etienne LEANDRE. Outre les amabilités d’usage, les discussions ont tourné autour de la collaboration des deux Représentations. On se rappelle que, le diplomate malgache était pour quelque chose dans l’obtention de visas pour certains artistes (Elodie, Mija…) qui ont évolué en France ces derniers temps.
L’éducation source de bien
Au terme de son séjour dans son pays d’origine, Jérémie Gordien RAVAHIMANANA s’était rendu à Soamanana, un petit village dans la Circonscription d’Arivonimamo, à une heure de route à partir d’Antananarivo la Capitale.
Motif du déplacement, visiter l’école primaire privée dans la propriété de Moïse LAMARRE, un binational qui est retourné aux sources. Avec sa femme Lala, ils ont mis leur propre demeure à la disposition de leurs deux enfants pour l’éducation des enfants de la Région, dont le taux de déscolarisation est assez élevé. Une initiative louée par le Consul Honoraire, lui qui affectionne personnellement l’adage « si tu ne sais pas où aller, retourne d’où tu viens »
Le couple LAMARRE a adopté le concept anglo-saxon « EMPOWERMENT » qui consiste à appuyer les personnes de bonne volonté dans leurs projets, en leur prodiguant des soutiens techniques et financiers. C’est ce qu’ils ont fait avec Michael et Marina (leurs enfants), qui s’occupent de la gestion de l’Etablissement baptisé « LOHARANOSOA » (littéralement : SOURCE DE BIEN).
Il faut dire que l’équipe de Michael et Marina, est en passe de gagner son pari en scolarisant 48 élèves, dans cette Région où les enfants sans activité sont vulnérables face à la prostitution et le travail précoce. Même avec les modestes contributions (numéraire et apport en nature) des parents d’élèves qui permettent de payer les institutrices et de faire tourner la boite.
Une idée d’extension du local pour répondre aux demandes de plus en plus importantes et en prévision de l’ouverture d’un niveau plus haut et d’une cantine est même en gestation et le Diplomate malgache s’est déclaré enthousiasmé par ces nouvelles perspectives, étant donné que cela permettra de scolariser encore plus d’enfants et de pallier les carences alimentaires source d’échec scolaire.
Afin d’avoir une bonne base juridique, Il a suggéré la création d’une Association locale formelle chargée de la gestion du projet et a proposé de parrainer cette Association en vue d’un éventuel jumelage avec d’autres structures identiques en France.
Il a félicité l’engagement, le dévouement et le sens de responsabilité du corps enseignant de « LOHARANOSOA », tout en précisant que l’éducation est la base de développement de tout pays. Comme les enfants de Soamanana font partie des acteurs de demain, il est tout à fait juste qu’ils accèdent aussi au savoir a-t-il conclu.
Une nouvelle Préfète pour les Pays de la Loire Atlantique

Une nouvelle Préfète pour les Pays de la Loire Atlantique

Après avoir été Secrétaire Générale de la Préfecture de la Loire Atlantique en 2000, Nicole KLEIN retourne à la source.
Afin de marquer sa prise de fonctions à la tête de l’Administration dans la Région Pays de la Loire, la nouvelle Préfète s’était rendue au Monument des 50 otages, puis aux Tables Mémoriales à Nantes le 06 mars 2017, pour une cérémonie officielle.
Dans son discours, lors de sa prise de parole à la Préfecture, la Préfète de Région Pays de la Loire et Préfète de la Loire Atlantique n’a pas manqué de remercier ses invités et de toucher mot sur le principe de la continuité de l’Etat, en rapport avec sa nomination.
Pour ce qui est du profil de sa mission, elle a déclaré qu’elle sera axée surtout sur l’économie, le social et le développement durable.
De nombreuses personnalités, civiles et militaires ont répondu à son invitation. Entre-autres, Le Premier Vice-Président de Région François PINTE, le Président du Conseil Départemental Philippe GROVALET, le Président de la CCI Jean François GENDRON
Sous la conduite de son Doyen le Consul Honoraire de l’Afrique du Sud Jean Pierre TROMEUR, le Corps consulaire a répondu présent à l’évènement.
La maîtresse des lieux n’a pas manqué de féliciter ces diplomates qui font honneur, non seulement à leur pays d’origine, mais également à la France, pays hôte, a souligné l’oratrice.

Le Consul Honoraire de Madagascar Jérémie Gordien RAVAHIMANANA était parmi les invités dans le cadre de sa mission, qui est de promouvoir la Grande Ile. Il s’est entretenu avec Madame la Préfète pour lui souhaiter plein succès dans ses nouvelles attributions et a déjà sollicité un rendez-vous pour une visite de courtoisie et de travail entre les deux parties.

 Les invités se sont ensuite retrouvés autour du verre de l’amitié, pour discuter et échanger.
Notons que, Nicole KLEIN succède à l’ancien Préfet Henri-Michel COMET, qui a été appelé pour occuper le poste de Préfet de la grande Région Rhône-Alpes-Auvergne.
Le Consul Honoraire fête les 5 ans de RADIO BITSIKA

Le Consul Honoraire fête les 5 ans de RADIO BITSIKA

Sous le patronage du Consul Honoraire Jérémie RAVAHIMANANA,

Radio Bitsika fête ses 5 ans le 25/03/2017

et vous invite à une après-midi culturelle qui aura lieu

à la Salle des fêtes Les Hommeries, 64 Route de Jouy, 91570 Bièvres 
de 14h à 19h30. TEL 06 69 26 66 45

 

 

Les artistes invités

se succèderont pour animer cette célébration. Les associations nous présenteront leurs œuvres, produits, savoir-faire ainsi que leurs défis pour Madagascar.
Jean-Christian Randriamalaza, 7 fois champion du monde de la boxe chinoise sera également présent.
Cet événement est organisé pour fêter avec vous le 5ème anniversaire de la Radio Bitsika mais aussi pour faire découvrir Madagascar par le biais de spectacles et expositions.
Avec le soutien de la mairie de Bièvres et du Consulat honoraire de Madagascar du Grand-Ouest France, nous vous attendons nombreux !
Entrée gratuite.
Contact : 06 69 26 66 45
Artisites : Lamako, Ny Hasin’ny Ela, Les Frères Arthur, Sorajavona, Madatunes, Volavie, Zahay et Nini Kolibera.
Exposants : Association Arts et Source Aÿ Fanahy (Jean Andrianaivo RAVELONA), Ampalis, Gasyfood, AIFM, Antsa Production, RFD, Association TSIMOKA, P’ART Île Madagascar, Havatsa UPEM Sampana Frantsa.
http://www.madaplus.info/5-ans-Radio-Bitsika-samedi-25-mars-2017_a11640.html

Le reportage de MADAPLUS :

http://www.madaplus.info/Radio-Bitsika-a-souffle-ses-5-ans-ce-samedi-25-mars-2017-a-Bievres_a11697.html